Théorie de la Création par l’Intention par Alain Rech

14 juin 2018 par , Pas de commentaire
Théorie de la Création par l’Intention par Alain Rech

Théorie de la Création par l’Intention

Préambule :

Toute la « Création », sous de multiples formes, manifestées ou non, dans les mondes physiques ou subtils, émane d’une « Sublime Intention Primordiale », omniprésente, omnisciente, omnipotente. Elle est la Source à l’origine de toute Existence, de toute Manifestation, de tout ce qui Est, visible ou non, matérialisé ou non.

Cette « Sublime Intention Primordiale » se fragmente, se divise et subdivise, se superpose, s’intrique et réside dans toutes les Intentions secondaires qui en découlent et interagissent sur tous les plans.

 De cette « Sublime Intention Primordiale » émane la Vibration Primale originelle qui engendre les mondes. Cette Vibration originelle se décline sur tous les plans macrocosmiques et microcosmiques de la « Création » à travers le spectre illimité des fréquences vibratoires. Fréquences vibratoires qui mettent en œuvre l’Energie. Energie Magnétique dont la substance, selon la nature de la fréquence vibratoire, détermine et anime la forme et la nature des créations subsidiaires.

Toutes les créations secondaires qui émergent de l’action de la « Sublime Intention Primordiale » sont répertoriées et contenues au sein de la Conscience Cosmique. Elle est la mémoire vivante de tout ce qui Est, manifesté dans les mondes subtils ou matérialisé dans les mondes physiques.

Modes opératoires :

L’expression de la « Sublime Intention Primordiale » et de toutes les Intentions secondaires se manifeste  à travers « les mondes définis et/ou indéfinis ».

Les mondes définis :

Les mondes définis appartiennent au connu d’un passé révolu, exprimé ou matérialisé, n’ayant plus de consistance ni de réalité mais résidant dans la mémoire vivante de la conscience individuelle et collective.                                                                                                                                                                                      En effet, la conscience ne peut contenir que ce qu’elle connaît à travers les expériences de son vécu. L’inconnu, lui, réside dans les potentialités illimitées contenues dans la source de la Créativité Cosmique.                                                                                                                                                                                                  Les mondes définis s’inscrivent dans les limites du temps et de l’espace où tout a un début et une fin. Il s’agit là d’un monde physique fondé sur la notion de temps linéaire d’un passé, d’un présent et d’un futur au sein d’un espace clos. Ce monde s’appuie essentiellement sur les références du passé contenant les repères du connu, sur un présent justifiant le passé et sur la projection théorique d’un futur hypothétique.

Les mondes indéfinis :

Les mondes indéfinis appartiennent à l’inconnu de l’éternel instant Présent en devenir. Ils sont une potentialité illimitée qui se transforme en probabilité selon leur stade d’avancement avant de se manifester. Ils  sont une inspiration de l’Intention.                                                                                                               

Ces mondes s’inscrivent dans un continuum hors des limites du temps et de l’espace, devenus une seule entité. Ce continuum illimité, où tout est déjà là de toute éternité, est le mouvement de l’intrépide Energie qui transforme, c’est-à-dire change la forme de la matière et procède à son évolution.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                            Dans ce monde indéfini, selon la citation bien connue, « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme », tout se situe, se fait et s’expérimente dans la présence à l’instant. Il n’existe que le perpétuel Présent, dénué de passé, de futur et dépourvu de limites spatiales qui contient et anime le Tout, l’Entier.

L’Intention :

La nature de l’Intention, selon le plan vibratoire dont elle est issue, détermine la nature de la création et de sa manifestation. Les Intentions du monde défini sont différentes de celles du monde indéfini.                                                                                                                                                                                                L’Intention et la Création sont inséparables. Ensemble ils forment le binôme de la Manifestation. L’Intention engendre la Création qui témoigne de l’Intention.

L’Intention du monde défini :

Sur Terre, l’ego de l’humain, afin de manifester ses créations dans la matière, utilise à son profit les attributs de l’Intention. Mais sur ce plan vibratoire de 3ème densité, cette Intention s’apparente davantage à un but ou à un objectif quantitatif et qualificatif qui prédétermine la forme, la nature de la création et la maintient sous le contrôle de l’ego.                                                                                                                                                                                                                              Cette pratique rassurante ne laisse que peu de place à l’inconnu d’une créativité hors contrôle. Le succès sera alors seulement conditionné par la preuve de la réalisation à l’identique de la nature et forme du but ou objectif prédéterminé. La preuve arbitre alors la considération du succès ou de l’échec de l’opération.                                                                                                                                                                                                                                                                                                    Ce procédé faisant appel uniquement aux facultés mentales, bien qu’opératif dans la matérialisation n’en reste pas moins réducteur dans la conception et l’envergure de la création.

L’Intention du monde indéfini :

L’Être de l’humain, à travers sa présence terrestre, agit à partir d’une inspiration intuitive ressentie au-delà de l’influence de l’ego de la personne. Sa perception émane d’un état d’être stable et durable à l’abri des  élucubrations du mental.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                Son Intention émane alors spontanément d’une Vision inspirée bien au-delà du connu, c’est-à-dire à l’extérieur des limites de repères d’un passé accompli. Ce concept est  nouveau dans l’inconnu de sa conscience incarnée limitée.

L’Être, dans sa Présence à cet instant du présent éternel, se trouve sans cesse face à une page vierge, ouverte par la perception de la Vision, disposant d’un sens étendu bienveillant au service du Beau, du Bon et du Bien de l’Ensemble, tout en transcendant naturellement l’intérêt, le besoin et le profit de l’ego de la personne. Il n’y a aucune attente de résultat, le seul résultat probant est le processus d’évolution.                                                                                                                De cette Vision ressentie émane une pure Intention qui sert à orienter, diriger et guider l’Attention de l’Être, c’est-à-dire l’Energie créatrice, rendant réel ce sur quoi elle se pose ou ce à quoi elle s’identifie.                                                                                                                                                                                                          La vibration de la Vision originelle s’unit à la vibration de l’Être qui la maintient en syntonie et l’entoure d’une confiance bienveillante. Alors sans limite, interférence ni déviation, l’Energie Magnétique va attirer, rassembler, catalyser et coordonner les Forces créatrices. Ces Forces créatrices, à travers un alignement et une parfaite cohérence, vont converger pour donner forme et vie à la Vision originelle.                                                                                                          La seule intervention de l’Être dans la manifestation de la Vision, consiste alors à maintenir sa vibration à l’unisson de la vibration de la Vision et à conserver, au-delà de tout doute, son Attention libre sur la nature de la Vision. L’Energie fera alors le reste à sa manière !

Marcher entre les mondes :

Cela implique de discerner avec intégrité et vigilance l’origine et la nature de l’Intention.           

Quel est le point de départ ? Quel est l’auteur de l’Intention, l’ego ou l’Être, la tête ou le cœur ? Qui sert-elle, la personne, le bien commun, le vivant de la Terre ou l’Univers ? Quelle en est sa source, la peur ou l’amour ?                                                                                                                    

En effet, l’intégrité et la vigilance jouent un rôle important pour libérer l’Intention primordiale de l’influence des intentions cachées sous-jacentes, conscientes ou non, qui viennent court-circuiter, voire même saboter l’éclosion de l’Intention originelle. Il est également important de déceler et connaître les principales identifications stationnaires et/ou récurrentes qui immobilisent, réduisent ou dévient l’Energie de son parcours initial.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  Marcher entre les mondes demande de placer la conscience et l’attention dans la présence de l’instant afin de faire l’expérience de ce qui est là, ici et maintenant, dans une complète acceptation. Cela, que ce soit dans les situations du monde défini ou dans les créations du monde indéfini.                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                    La navigation entre les mondes permet de pénétrer et faire l’expérience des situations, états, événements etc. en tant qu’expérimentateur, durant le temps de l’expérience, tout en ne l’étant plus en devenant l’observateur positionné à l’extérieur de l’expérience. En fait, la formule ou l’algorithme est : « Être – sans être – tout en l’étant le temps où je le suis – sans y rester ».

                                                                   « Ni pour, ni contre, ni par, ni sur, mais avec… »                                                                                 

Est la devise de l’Être qui marche entre les mondes en manifestant la noblesse de ses Visions intuitives, guidant ainsi la nature de ses Intentions adoubées par la grandeur et la grâce du Cœur.                                                                                                                                                                                                                       

L’Organisme des Humains Unis (OHU) est un exemple d’une création qui émane et réside déjà dans les plans subtils demandant son application dans le monde de 3ème densité à travers une Intention appropriée à sa manifestation.

Le Pouvoir Suprême de l’Intention :

Le Pouvoir de l’Intention constitue un des trois piliers des Forces créatrices. Il en est même le principal car il est à l’origine de la Création.                                      Acquérir la maîtrise de ce Suprême Pouvoir, mis au service de l’unification du Multiple avec l’Entier, fait partie du mandat d’existence qui nous est confié avant d’engager le processus d’incarnation sur la Terre.                                                                                                                                                                                    Exercer la maîtrise de ce Suprême Pouvoir conduit assurément à l’illimité de la Créativité de l’Être et lui ouvre la voie à la multiplicité des mondes résidant au sein des nombreuses fréquences vibratoires des plans subtils de la Conscience Cosmique. Cela afin de poursuivre son voyage évolutionnaire au cours de l’éternelle Aventure de la Conscience.

 

Potrait alain call-to-actionAlain 

 

Laisser un commentaire

Pierre ARMENGAUD - Régine R... |
gregorjonc |
toutstar |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Firmennetzwerk
| nyotayamsanii
| twitocce