L’Evolution Délibérée I

21 mars 2011 par , Pas de commentaire

L’Evolution Délibérée

Introduction

Dans cette période de troubles et d’incertitudes, de transition et de profonde transformation, où nous changeons de fréquence vibratoire, d’intensité magnétique, de plan de conscience mais aussi de civilisation, il est primordial de décider « Qui nous voulons être et où nous voulons aller ».

Afin de le déterminer, il est extrêmement important de le déclarer avec une Intention pure, juste, claire et cohérente avant de l’intégrer, de l’incarner et d’agir en tant que cette Intention.

L’Intention n’est pas le résultat. Il est bon et nécessaire d’élever l’Intention au rang d’un Principe actif. Ce Principe devient alors le fondement et le moteur qui animent et activent les actions qui en découlent.

Ce Principe peut se manifester à travers différents processus et son expression peut prendre de multiples formes. Mais quel que soit les processus utilisés ou les formes manifestées, ils accomplissent fondamentalement, par essence, l’idéal du Principe.

« Transformation »

Depuis des millénaires nous avons essentiellement privilégié le plan de la Matière en concevant notre présence humaine sur des systèmes de croyances, assortis de nombreuses superstitions plus ou moins erronées, qui affirment que notre origine est issue de la Matière et que nous évoluons au rythme de ses cycles.

Cette conception, exploitée par ceux qui ont exercé et exercent des Pouvoirs dominants et asservissants, a conditionné les humains à « Faire pour Avoir ». L’Avoir  étant déterminant de la représentation individuelle ou collective de certains groupes et du droit substitué d’exercer un Pouvoir aux formes multiples sur ceux qui, apparemment, en sont insuffisamment pourvus ou démunis.

Cette discrimination arbitraire a engendré une course effrénée, une ruée sauvage, une compétition sans merci, pour acquérir, posséder et monopoliser les ressources vitales et les richesses patrimoniales de la Terre et de l’Humanité.

Aujourd’hui, tous les systèmes, quel que soit leur nom ou idéologie, ont été détournés au profit des intérêts de certains, dépossédés de leur véritable substance et du sens originel de leur vérité.

Oui bien sûr leurs valeurs originelles sont toujours savamment brandies mais énoncées avec tant de mots creux vides de sens, habillant subtilement la perversité des intentions cachées. Tous ces systèmes agonisent et sonnent le glas de l’effondrement du Matérialismes dans ses outrances, ses exactions, ses manipulations odieuses et ses tricheries mensongères.

Alors comment quitter et transformer ce monde, devenu fou, aussi complexe et si compliqué, complètement incontrôlable, même par ceux qui l’engendrent ?

La réponse n’est bien sûr pas immédiate mais elle réside au cœur de chacun d’entre nous. Chacun est porteur du mandat de la transformation. Cette responsabilité, partagée entre tous, incombe à chacun et nous renvoie à nous-mêmes car nous sommes individuellement et collectivement la seule réponse, elle ne réside nulle part ailleurs. Chacun dispose des moyens nécessaires et ensemble nous pouvons l’accomplir.

De quoi avons-nous alors besoin ?

Nous avons besoin d’un nouveau « Point de Référence » qui contient un Idéal de Vie juste et bon pour la vie de Tous et de Tout le Vivant.

Cet Idéal se traduit par une Intention constituée par l’adhésion et l’implication de chacun.

Il représente un profond consensus émanant du Cœur de Tendresse pour la Vie, vibrant dans l’intimité de chacun. Il est notre dénominateur commun, notre lien indéfectible et indissoluble, même s’il n’est pas encore perçu par tous.

Cet Idéal de Vie juste et bon pour la vie de Tous et de Tout le Vivant exprime une profonde vénération pour la Vie et un respect compatissant pour les différents états et formes de Sa manifestation.

L’accomplissement de cet Idéal, servant de direction, de balises et de plan guide, requiert une précieuse « Alliance ». Cette Alliance accomplit l’union harmonieuse du plan de la Matière et du plan de l’Esprit.

Qu’est-ce que le plan de la Matière ?

Il est le plan conscient de l’incarnation et de l’accomplissement matérialisé de l’Être.

Qu’est-ce que le plan de l’Esprit ?

Il est le plan de « l’Intuition » qui inspire la conscience de l’Être dans le plan de la Matière  et, bien au-delà de ce plan, la guide pour atteindre le plan « Universel ».

Le plan Universel est le plan de conscience qui unit fraternellement les plans Matériel et Spirituel bien au-delà de toutes les oppositions et différences, de tous les conflits et blessures, de tous les doutes et illusions. C’est un plan d’authentique « Unification ».

Si l’Idéal véritable de notre Humanité est « d’Être la Vie », le plan de l’Esprit, l’Être Intuitif va nous inspirer une conscience et une créativité essentiellement perçue et conçue pour élever la Vie dans sa dimension Universelle.

Le plan de la Matière devient alors le plan de l’accomplissement et de l’incarnation de la Créativité inspirée de l’Être.

La conscience n’est plus orientée ni focalisée sur l’Avoir comme précédemment. Elle ne crée plus de systèmes mortifères engendrant la destruction, la dévastation, la curée, la spoliation, la barbarie, la corruption, la mort de la Vie. Elle crée et engendre des processus qui donnent de la vie à la Vie et à Sa splendeur. Elle crée dans la beauté et l’équité encore plus de Vie pour chacun. Elle crée un espace d’émerveillement où le Vivant s’incline et vénère la Tendresse de la Vie.

L’Avoir n’est plus l’idéal du Faire. Le Faire devient l’instrument de création de la Vie de l’Être. Le Faire est l’Être de la Vie et de son activité. C’est là que réside le véritable Pouvoir.

Par l’adhésion consensuelle et l’intégration progressive de tous, cet Idéal de Vie, déclaré et exprimé par une Intention pure et juste, devient un Principe actif.

Ce Principe, rendu opérant parce qu’activé, agit avec efficience alors dans toutes les formes de créations matérialisées car elles sont toutes fondées, directement ou de manière sous-jacente, sur l’inspiration de l’Être et animées par l’esprit de l’Idéal.

Auparavant nous nous sommes davantage attachés à la forme de la manifestation, dont l’effet constitue une preuve qui sert de référence, plutôt qu’à l’Essence ou à l’Idéal qui est la cause première de la manifestation.

Aujourd’hui, nous pouvons, et nous avons les moyens, inverser ce processus de fonctionnement en privilégiant un Point de Référence fondé sur l’Idéal et en déployant un espace libre où la création de sa manifestation trouve naturellement sa place à son heure et s’épanouit à son rythme dans la splendeur de sa forme idéale.

 

Laisser un commentaire

Pierre ARMENGAUD - Régine R... |
gregorjonc |
toutstar |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Firmennetzwerk
| nyotayamsanii
| twitocce